Un séjour ludique aux portes de Brocéliande à l’Auberge des Voyajoueurs

A l’orée de la forêt mythique de Merlin, à quelques minutes d’un site mégalithique de menhirs, à une petite demi-heure de la célèbre fontaine de Jouvence de Paimpont, se cache l’Auberge des Voyajoueurs où vous pourrez vous ressourcer en pleine immersion ludique.

Des jeux d’ici et d’ailleurs

Le concept de cet hôtel écologique repose sur les jeux. Si le site affiche fièrement ses 800 jeux, le nombre ne suffit pas à décrire la richesse de l’offre proposée : vous retrouverez des jeux de société modernes, jeux de plateaux ou jeux de cartes, mais aussi des jeux d’adresse en bois ou encore des jeux géants pour l’extérieur. En outre, vous serez sans doute des voyageurs lorsque vous ferez halte à l’auberge, mais celle-ci vous transformera aussi, si vous le souhaitez, en voyajoueurs ludiques puisque la ludothèque est composée de jeux du monde entier, des plus traditionnels aux plus confidentiels. Ainsi, même si vous êtes de grands joueurs, vous pourrez faire de belles découvertes en sortant de votre zone de confort.

Immersion ludique

Un arbre à voyage, à l’ombre duquel tester des jeux du monde entier

Des amis avaient déjà séjourné, il y a quelques années, le temps d’un week-end, à l’Auberge des Voyajoueurs, et nous en avaient dit le plus grand bien. Ce fut donc la destination choisie avec eux pour le début du mois d’août, pour deux nuits et trois jours. Nous étions le seul groupe d’amis présent car l’hôtel s’adresse à une large clientèle, souvent familiale, venue aussi pour visiter la Bretagne et pour laquelle l’offre de jeux est un « plus ». De notre côté, nous venions pour jouer, encore et encore !

L’auberge des Voyajoueurs se dresse, un peu à l’écart du reste du village de Monteneuf, dans un décor bucolique, et ne détonne pas dans celui-ci : le bâtiment, construit en 2009, est moderne mais ouvert sur le monde grâce à ses grandes baies vitrées. Vous y accédez par une passerelle surplombant quelques arbustes et un lit de pierre. La surélévation de l’étage principale cache en fait un sous-sol avec accès direct à l’extérieur pour sortir les jeux surdimensionnés. Vous entrez dans la grande salle principale qui dessert ensuite un patio joliment végétalisé autour duquel s’organisent les chambres. Celles-ci sont simples mais confortables et charment par le mélange du bois des matériaux naturels utilisés et de la couleur. On s’y sentira bien pendant tout le séjour. Vous balader dans l’hôtel fait partie du plaisir : la décoration est sobre mais pleine de bonnes trouvailles. J’ai aimé regarder les jeux en bois agencés sur le bord de la salle mais aussi l’arbre qui trône dans la salle principale et dont les feuilles sont constituées de mini-maps routières invitant au voyage. On a aussi eu un gros coup de cœur pour la carte du monde sur laquelle les noms des pays ont été remplacés par des noms de jeux locaux.

Une carte du monde des jeux

Des jeux à volonté encadrés par une équipe de passionnés

La salle principale de l’Auberge : salle de jeux, boutique et bar

Revenons aux jeux. Les voyajoueurs dormant à l’hôtel sont privilégiés : vous pourrez profiter pleinement de la ludothèque puisque celle-ci sera accessible de 8h à minuit. Si vous n’avez pas encore votre compte, vous pourrez emprunter quelques jeux à emporter dans votre chambre pour pousser la découverte ludique jusqu’au bout de la nuit. En revanche, si vous habitez dans la région ou si vous êtes de passage et rêvez de pause et de jeux, vous serez accueilli l’après-midi, de 14h à 19h, moyennant une contribution de 8 euros par adulte. Les différentes formules sont donc très sympas pour profiter du lieu ! Par ailleurs, l’après-midi et le soir, vous bénéficierez de conseils et d’explications des animateurs présents. Et c’est l’un des points forts, indubitablement, de l’auberge des voyajoueurs : celle-ci est tenue et animée par une équipe de passionnés qui ne vous montrent pas des boîtes mais vous racontent une histoire pour vous emmener dans l’univers du jeu. On a envie de se laisser porter et notre animatrice a su piquer à plusieurs reprises notre curiosité !

Pourtant, je pense que nous n’étions pas le public le plus facile. Notre ludothèque conjuguée à celle de nos amis doit avoisiner les 150 jeux et nous sommes friands de nouveautés, guettées sur les différents réseaux sociaux. Finalement, les jeux fraîchement sortis en boutique sont peu nombreux à l’auberge (même si elle dispose d’un petit stand de vente) puisque ceux qui la font vivre prennent le temps de chercher des pépites ludiques pour compléter leur collection en prenant en compte l’offre déjà en stock. Quand on a 800 jeux, est-il vraiment utile de se jeter sur le dernier deckbuilding ou le plus récent des jeux de civilisation ?

On a eu envie de profiter de ce temps pour découvrir des classiques que nous n’avions jamais eu l’occasion de tester : le très bon Bunny Kingdom de Richard Garfield, édité chez Iello ou encore Orléans de Reiner Stockhausen localisé par Matagot, avec son extension coopérative Invasion (autant vous dire que dès que nous sommes rentrés, nous avons filé chez notre ludicaire pour précommander le nouveau tirage prévu pour le 28 août). Mais nous nous sommes aussi laissés porter par les questions de notre animatrice : « vous voulez du coop ? Du compétitif ? Des choses bizarres ? Un jeu qui rend fou ? ». Nous avons ainsi perdu la tête à cause du minuscule et simplissime Dodelido de Jacques Zeimet édité par Gigamic, idéal pour finir une soirée ; nous avons aimé l’inventivité des jeux dont vous êtes les héros, parus chez Iello (on a testé Kuala, l’ancien Baiam, mais l’auberge propose aussi le récent Sherlock Holmes de la même gamme). Le léger Fairy Tiles de Matthew Dunstan et Brett J.Giblert, que l’on doit encore à Iello, nous a plu pour l’exploitation efficace et interactive de son thème de conte de fées. En un peu plus de quarante-huit heures, nous avons découvert une dizaine de jeux, aussi divers que le déjanté CamelUp ou l’abstrait Quantik. Tout en restant dans l’univers du jeu de société, on a goûté à plein de choses !

Conclusion…

Pour les amateurs de jeux, l’auberge des Voyajoueurs ne peut que vous séduire. Vous fréquentez peut-être assidûment une ludothèque ou une association de joueurs mais je pense qu’un séjour à l’Auberge des Voyajoueurs saura renouveler vos sensations. L’initiative est vraiment sympathique et encore assez rare en France (vous pourrez vous faire une idée des types d’hébergements tournés vers les jeux de société en consultant le site de l’Escale à Jeux de François Haffner qui dirige lui-même un gîte ludique) et on a apprécié passer un week-end déconnecté du monde et enchaîner les parties sans avoir, ou presque, à nous soucier de la vie « pratique ».

COVID – soutien au secteur touristique et ludique

Nous avons eu l’impression qu’il y avait un peu moins de jeux experts mais en vérité, nous sommes loin d’avoir vu toute la collection de l’Auberge des Voyajoueurs. Cela fait deux mois que celle-ci a pu rouvrir lors du déconfinement et l’épidémie de COVID impose des mesures sanitaires importantes et particulièrement lourdes dans le secteur touristique mais aussi ludique. L’auberge de Monteneuf est donc fortement impactée par le coronavirus : aux directives gouvernementales s’ajoute le souci de sécuriser les clients qui vont être amenés non seulement à partager des espaces mais aussi à manipuler des jeux, potentiellement vecteurs du virus. On sent les animateurs peinés des dispositions mises en place dans la lutte contre le COVID car leur auberge est transformée mais il faut saluer leur sérieux et leurs efforts pour que l’expérience n’en soit pas trop altérée.

Tout d’abord, alors que les jeux étaient d’ordinaire en libre-service, pour la plupart visibles, beaucoup sont rangés et vous devrez consulter les animateurs pour connaître la disponibilité de tel ou tel jeu. C’est le personnel de l’hôtel qui manipule les boîtes avant de vous les confier à une table qui vous sera assignée tout au long de votre séjour. Les jeux que vous utiliserez seront, à votre départ, placés en quarantaine. Forcément, cela diminue le nombre de jeux disponibles en même temps et vous ne pourrez pas non plus regarder dans le détail un jeu avant de décider ou non d’y jouer. Cependant, la réserve importante de jeux permet de proposer encore du choix aux clients et je considère que toutes les mesures prises, en plus du port du masque obligatoire lors des déplacements comme dans la plupart des lieux clos, étaient raisonnables et rassurantes. Cela reste un « petit » sacrifice et je ne regrette pas d’avoir planifié notre séjour à ce moment-là car je crois bon, à notre échelle et selon nos capacités, de soutenir les secteurs en crise. On parle beaucoup des boutiques et festivals mis en péril par la situation actuelle ; je voulais aussi parler de ces initiatives ludiques locales qui luttent pour survivre et j’espère vraiment que l’Auberge des Voyajoueurs, forte de ses 11 ans d’existence, sera toujours là plus tard. Je serai au rendez-vous pour la re-découvrir, au top de sa forme !

Pour découvrir davatange l’Auberge des Voyajoueurs, n’hésitez pas à vous rendre sur votre site : http://auberge-des-voyajoueurs.com/

Vous pouvez aussi consulter le site de l’Escale à Jeux de François Haffner qui référence les hébergements ludiques : https://jeuxsoc.fr/

Le concept d’hébergement ludique vous intéresse-t-il ? Avez-vous déjà testé l’un de ces lieux ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Avec le contexte sanitaire actuel, êtes-vous prêt à vous rendre dans ce type de lieux ?

N’hésitez pas à me dire tout ça en commentaire pour qu’on puisse échanger !

Une petite partie d’échecs, grandeur nature ?

4 réflexions au sujet de « Un séjour ludique aux portes de Brocéliande à l’Auberge des Voyajoueurs »

  1. Super ton article sur l’auberge dont j’avais déjà entendu parler en termes élogieux !
    Nous on aimerait se lancer dans ce type d’aventures même si dans un volume plus modeste mais c’est vrai que le covid fait peur… peur de ne pas survivre financièrement au cas où d’autres épidémies reviennent…!

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tes appréhensions… et tes envies ! Ce serait vraiment super de voir ces propositions ludiques se multiplier (si ça se fait, tu me diras ? 😉 )
      En plus modeste, j’ai vu que certains se lançaient dans des airbnb en mettant à disposition des hôtes leur ludothèque. Ca peut être une alternative.

      J'aime

      1. Eh mais… je suis allé y passer une après-midi il y a déjà quelques années. Je suis heureux de savoir qu’elle existe toujours ! Comme quoi ces initiatives qui pourraient paraître fragiles peuvent avoir la capacité de se maintenir sur la durée !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s