A la rencontre des humains du Paléolithique

Un nouveau venu vient d’intégrer la tribu ! Il est temps de faire les présentations car c’est ensemble que vous assurerez la survie du clan.

La représentativité dans Paleo : du Paléolithique à nos jours

Les guerrières protègent la tribu

On remarque au premier coup d’œil, dès l’ouverture de la boîte de Paleo et avant même l’examen attentif des cartes, le souci d’égalité hommes-femmes de l’auteur et de l’éditeur du jeu. Chaque genre est en effet présent à deux reprises sur les tranches. Le verso des cartes personnages montre ensuite un couple avec un homme et une femme et dans celles-ci, la parité est presque complètement respectée (sur les 20 cartes du paquet, neuf représentent une femme). Hans im Glück a d’ailleurs confié qu’ils avaient travaillé dans ce sens et c’est d’autant plus appréciable que cela prend à la fois en compte les enjeux de représentativité dans le jeu de société et, de manière générale, dans la culture, et les données historiques. Peter Rustemeyer, archéologue, ne pouvait ignorer les travaux de la préhistorienne Marylène Patou-Mathis, qui affirme que la division du travail au Paléolithique n’était pas genrée, mais plutôt liée à l’âge des individus ou à leurs capacités. On a notamment prouvé, grâce à des analyses ADN de squelettes préhistoriques, que les femmes avaient alors un corps proche de celui des hommes et qu’elles lançaient la sagaie puisque l’un des bras était souvent plus développé que l’autre.

Paleo illustre en partie ces nouvelles données historiques puisque si les « chasseurs » sont des hommes, les femmes sont des « guerrières » et c’est même à elles que revient la mission de protéger le camp dans l’un des modules qui les met à l’honneur. On pourra chipoter en soulignant le fait que les cartes personnages conservent une répartition genrée puisque les types sont liés à la représentation d’un seul sexe là où on aurait pu mixer davantage ; néanmoins, on sent l’investissement de l’équipe pour participer aux changements dans la représentation de la femme dans le jeu, notamment en la mettant en valeur aussi intellectuellement puisqu’elle occupe par exemple le rôle de « l’inventrice ».

Une couverture trop blanche ?

Toutefois, on pourra regretter que les combats pour la représentativité d’un groupe social en éclipsent d’autres. C’est ce qui s’est produit avec Paleo puisque le média ludique anglophone Shut Up and Sit Down a pointé du doigt le fait que tous les personnages du jeu étaient blancs de peau. Il explique alors qu’il ne s’agit pas d’une critique portant simplement sur la représentativité : c’est tout simplement une erreur historique. Effectivement, les études des préhistoriens et les séquençages ADN ont prouvé que les européens du Paléolithique étaient noirs et que le teint blanc était devenu majoritaire seulement à partir de 3000 a.C., avec une apparition progressive due à l’expansion des peuples d’Asie Mineure au début du Néolithique.

Forcément, dans un jeu qui se présente comme une « aventure préhistorique », on attendrait une plus grande rigueur et on tique un peu devant cette erreur qui exclut les populations noires qui avaient une place légitime dans le jeu.

L’éditeur a réagi à cette critique et expliqué qu’au départ du projet, ils voulaient créer un groupe de personnages mixtes. La couleur des individus de Paleo avait été discutée dès le début mais le sujet a été occulté par le travail sur le ratio hommes-femmes. Il y a de quoi faire grincer des dents : entre mixité ethnique et mixité sexuelle, il faudrait choisir ? On ne pourrait pas mettre et des femmes et des personnes de couleur dans un jeu ? On a aussi l’impression que tout se raisonne en quota là où tout devrait se faire naturellement à l’image de la diversité du notre monde.

Un personnage d’une future extension

Cependant, Hans im Glück a immédiatement fait son mea culpa et a reconnu qu’il s’agissait d’une erreur de leur part que l’équipe souhaitait vivement la rectifier : toutes les origines devraient être représentées, dès la prochaine mini-extension mais aussi et surtout sur la grosse extension prévue pour la fin de l’année 2021. Alors, évidemment, on pourrait se contenter de blâmer l’éditeur pour ce positionnement lors de l’édition originale de Paleo, mais on apprécie la transparence de la communication et la volonté de corriger le tir pour la suite. Tout en nous montrant que le chemin sera encore long pour que la représentativité soit complète et coule de source, je préfère mettre en avant les efforts faits dans ce sens et la prise de conscience progressive par les acteurs du monde ludique.

Maintenant que vous avez fait connaissance avec les membres de votre groupe, choisissez ensemble la prochaine direction à suivre. N’oubliez pas que vous pouvez à tout moment revenir au début de votre aventure en retournant la carte « pas ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s